Fisheye Gallery

Sabar & Burning – Gabriel Dia

Exposition en cours
20.01.2022 05.03.2022

Gabriel Dia est né en 1985 à Rufisque au Sénégal. Pour fuir les représailles du fait de son homosexualité, il arrive en France en 2008, où il vit et travaille toujours. Ingénieur de formation, Gabriel a développé un langage artistique à travers l’écriture.  Sa première passion qui aboutit à son premier roman,  « La Naissance d’une Vierge » paru aux Éditions de Montigny en 2013.

Parmi ses inspirations visuelles figurent les œuvres de photographes tels que Dominique Issermann et Peter Lindbergh, pour n’en citer que quelques-uns. Mais c’était la découverte des œuvres de Sara Moon qui lui pousse à se consacrer à l’art de la photographie. Selon ses propres mots, à travers cet art, il « peut exprimer beaucoup plus de choses  en même temps ».

SABAR

« Cette série d’autoportraits rend hommage à une danse sénégalaise réservée aux femmes, le SABAR. Les hommes qui osent la danser se font traiter de tous les noms. Cela fut mon cas à l’âge de six ans.

Ce souvenir de ma mère venant me chercher en furie dans cette foule de femmes a hanté mon enfance et mon adolescence. Et a sûrement été décisif dans mon choix de m’exiler en France à l’âge de dix huit ans, sous prétexte de faire des études.

Vingt-six ans après,  je décide de danser à nouveau le SABAR, en me dissimulant derrière un négatif qui opère comme un voile protecteur. Une façon d’affirmer mon homosexualité et de soulever la question de sa condamnation au Sénégal. »

BURNING

« Évanescent, écarlate, masqué, luminescent, exposé, soustrait, divisé, nu, bigarré, déguisé, stupéfait, traversé, portraits contrariés de mes états émotionnels lors du premier confinement 2020. »

SCROLL