Fisheye Gallery

ASTRA – Sandrine Elberg

Exposition passée
10.03.2022 09.04.2022

La nouvelle série de Sandrine Elberg Astra est pensée comme le retour d’un long voyage scientifique ayant comme thème l’observation des astres. Astre ou astrum en latin signifie « tout corps céleste naturel ». C’est une balade cosmique où notre émerveillement croise les plus beaux phénomènes célestes.

Tout commence par une explosion d’astres qui constellent le fond noir de la plaque d’aluminium évoquant le Big Bang, la création de l’Univers. L’expédition continue par le croisement des plus beaux phénomènes stellaires : supernova, chromosphère, photosphère et éclipse. Tous sont méticuleusement photographiés et retouchés dans le studio de l’artiste astronaute jouant inlassablement sur la frontière du vraisemblable.

Toujours ancrée dans un imaginaire du cosmos, Sandrine Elberg pousse sa recherche au-delà de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, brouillant les pistes d’une réelle photographie astrale. Expérimentales, ses photographies témoignent de notre capacité à reconfigurer le cosmos au-delà du visible, où les poussières peuvent se faire nuits étoilées et la moisissure système planétaire.

Dans son approche artistique, Sandrine Elberg s’intéresse en premier lieu à la matérialité de la photographie et de son support. Elle expérimente le médium en utilisant aussi bien le papier photosensible que les plaques d’aluminium afin de recueillir l’image ou le geste photographique. Il en va de même concernant le processus de création qui mêle et juxtapose les outils argentiques et numériques.

Depuis sept ans, son travail se cristallise autour de recherches photographiques plastiques, ancrées dans une exploration d’images relevant d’un imaginaire cosmique et ayant recours à de fréquents jeux d’échelle.

 L’une des caractéristiques principales de son travail est l’usage presque exclusif du noir et blanc. En effet, le noir est l’absence de couleurs et de lumière que l’on imagine facilement pour caractériser l’Espace ou les nuits étoilées. Ce choix esthétique permet de lier toutes ses séries photographiques sans chronologie. Si dans son travail, le clair-obscur et le noir et blanc agissent comme révélateur technique, chimique et esthétique, c’est encore son rapport aux sciences et à la notion de voyage qui caractérise le mieux sa démarche artistique.

SCROLL