Fisheye Gallery

America

Exposition en cours
11.03.2021 30.04.2021

En 1971,Alain Keler, 26 ans, arriva aux États-Unis, par amour, pour rejoindre une Américaine rencontrée lors d’un voyage en Asie. Un aller simple pour NewYork et un attaché-case de ses photos sous le bras, il y rencontra John G. Morris, légendaire directeur de la photographie du New York Times, pour qui le travail du jeune photographe n’est pas « very exciting », mais qui l’invite néanmoins à rester en contact avec lui.Vingt-six ans plus tard, c’est le même homme qui l’appellera pour lui dire qu’il est le lauréat du Prix W. Eugene Smith – le plus prestigieux prix remis à un photojournaliste, et dont Alain est l’un des seuls Français, avec Gilles Peress en 1984, à être titulaire.

Le fils de John G. Morris, Oliver, l’introduit à la Soho Photo Gallery, une galerie collaborative dont Alain Keler s’occupera et où il achètera son premier Leica M3 grâce à une myriade de jobs décrochés par une employment agency sur West Broadway.

Alain Keler photographie sur son temps libre la ville à hauteur de foules, dans les rues de New York ou de Washington lors de la seconde investiture de Richard Nixon, entre protestations et célébrations. Son regard s’aiguise sur la ville américaine avant son retour en France et son passage à l’agence Sygma.

America est une exposition retrouvée. Certains négatifs n’ont été développés pour la première fois qu’à la fin des années 1990 et d’autres uniquement l’année dernière. La Fisheye Gallery invite à se plonger dans les images d’un jeune passionné qui deviendra le photographe que l’on sait.

SCROLL