Fisheye Gallery

AFP – Eric Schwab « Made in USA »

Exposition en cours
03.09.2021 01.10.2021

Pour la première fois de son histoire, l’Agence France-Presse organise une vente aux enchères et des expositions, l’occasion de revisiter plusieurs décennies d’histoire, en France et à l’international, à travers des clichés exceptionnels.

En parallèle, la Fisheye Gallery expose une sélection des photographies « Made in USA » d’Éric Schwab, photographe audacieux et moderniste, l’un des premiers à travailler pour l’AFP.

Né à Hambourg en 1910 d’un père français et d’une mère allemande, Eric Schwab passe son enfance et son adolescence entre l’Allemagne, la Suisse et la France.

Très jeune il s’intéresse à la photographie et devient assistant-opérateur de cinéma et photographe de plateau. Il travaille de 1931 à 1937 pour la presse féminine : Vogue, Harper’s Bazaar, Vanity Fair, Votre beauté…, et publie un premier grand reportage en Roumanie pour les magazines Vu et Life en 1939.

Quand la guerre éclate, il est mobilisé et sa division, mise en déroute en mai 1940, fait retraite vers Dunkerque où il est fait prisonnier.

Il parvient à s’évader du convoi qui le mène en Allemagne et vit dans la clandestinité. Il travaille alors pour la Résistance avant de devenir correspondant de l’AFP, en octobre 1944, peu après la naissance de l’agence. Eric Schwab est ensuite accrédité auprès de l’armée américaine et réalise des reportages de guerre en Belgique et en Allemagne.

Il est l’un des premiers reporters à découvrir les camps nazis et à reporter l’horreur à la presse internationale. Au cœur de cette mission, Schwab est à la recherche de sa mère qui a été déportée en 1943. Il finit par la retrouver au camp de Theresienstadt.

Après la guerre, Eric Schwab s’établit à New York en 1946 où il continue de collaborer avec l’AFP. Passionné de jazz, il documente les rues de Broadway, les clubs de jazz d’Harlem, les bains de mer à Coney Island.

Il travaille ensuite dans divers organismes des Nations Unies à New York et Genève, notamment à l’Organisation Mondiale de la Santé. Il voyage et s’intéresse particulièrement au sort des réfugiés. Une de ses photos intitulée « réfugiés au Pendjab » prise en Inde en 1951 sera sélectionnée pour la mythique exposition photo « The Family of Man » de Edward Steichen en 1955 à New York.

En 1977, Eric Schwab meurt à l’âge de 67 ans.

Baptisée « Les années argentiques », cette vente exceptionnelle de l’une des principales agences de presse mondiales, leader du photojournalisme, se tiendra le dimanche 3 octobre 2021, sous la direction de la maison DIGARD AUCTION, chez we are_. Elle sera précédée de quinze jours d’enchères ouvertes sur la plateforme Artsy.net. La vente aura également lieu en live sur le site Digard.com (via la plateforme française Drouot) et sur la plateforme américaine Artsy.net.

« Les photos mises en vente sont pour certaines de véritables “surprises” photographiques, pour d’autres autant de moments emblématiques qui ont fait l’actualité internationale du siècle dernier. Certaines sont devenues cultes », relève Marielle Eudes, la directrice de la Photographie AFP. « Elles témoignent non seulement de la richesse des documents de l’Agence pour l’Histoire mais également d’une qualité photographique exceptionnelle peu connue du grand public. »

SCROLL